Breaking News
Home / Candidose Traitement / La Mycose Vaginale Traitement

La Mycose Vaginale Traitement

Qu’est-ce qu’une Mycose Vaginale ?

Une mycose vaginale, ou “Candidose“, est une maladie fréquente chez la femme. Elle est due au champignon Candida. Ce champignon s’accompagne d’intenses démangeaisons, de gonflements et d’irritations.

Selon la Mayo Clinic, 3 femmes sur 4 développeront une mycose vaginale, à un moment ou un autre de leur vie. Une fois que l’on a eu une mycose vaginale, les risques de récidive sont accrus.

La mycose vaginale peut être transmise lors d’une relation sexuelle, mais généralement, elle n’est pas considérée une infection sexuellement transmissible.  Le traitement de la mycose vaginale est relativement simple et variable en fonction de la gravité de l’infection.

Quelles sont les Causes de la mycose vaginale ?  

Le genre Candida à levures est un microorganisme présent à l’état normal dans la région du vagin. Son développement est contrôlé par les bactéries lactobacillus. Toutefois, ces bactéries ne peuvent pas fonctionner efficacement en cas de déséquilibre dans votre organisme. Cela entraîne une prolifération de levures, et donc les symptômes d’une mycose vaginale.

La plupart des infections vaginales sont causées par Candida-albicans-, brin spécifique de levures. Ces infections à levures (candidose) sont faciles à traiter. Si vous faites une récidive de mycose vaginale, ou si vous rencontrez des difficultés pour vous débarrasser d’une mycose vaginale avec un traitement traditionnel, il se pourrait que le coupable soit une autre forme de Candida. Un test en laboratoire peut permettre à votre médecin de déterminer le type de candida dont vous souffrez.

Le déséquilibre qui permet la prolifération des levures peut résulter :

  • Des antibiotiques (ils diminuent la quantité des lactobacillus, bonnes bactéries dans le vagin).
  • de la grossesse.
  • d’un diabète non stabilisé.
  • d’une faiblesse du système immunitaire.
  • d’une mauvaise hygiène alimentaire, comprenant beaucoup d’aliments sucrés.
  • d’un déséquilibre hormonal au moment de la menstruation.
  • du stress
  • du manque du sommeil.

Guérissez votre mycose vaginale. Achetez la méthode de traitement maintenant »

Les symptômes d’une mycose vaginale.

Les mycoses vaginales présentent un ensemble de symptômes communs.  En général, le délai qui s’écoulera avant le traitement de votre mycose vaginale aura un effet direct sur la gravité de vos symptômes.

Les symptômes courants sont :

  • Démangéaisons.
  • Brûlures.
  • Pertes vaginales, en grande ou petite quantité, souvent blanchâtres, grises et épaisses (mais parfois, ce sont des pertes aqueuses).
  • Douleurs pendant les rapports sexuels.
  • Douleurs.
  • Rougeurs.

Obtention du diagnostic de la mycose vaginale.

Il est simple de poser le diagnostic de la mycose vaginale. Le médecin, commencera, normalement, par vous  poser des questions sur vos antécédents médicaux.

Tout d’abord, si vous avez déjà souffert de mycose vaginale. Normalement, le médecin vous demandera aussi si vous avez déjà eu une infection sexuellement transmissible.

L’étape suivante consistera en un examen pelvien. Votre médecin examinera votre vagin et la zone qui l’entoure pour voir s’il y a des signes extérieurs d’infection. Il examinera également votre paroi vaginale et le col de l’utérus. En fonction de ses observations, il fera un prélèvement vaginal qu’il enverra au laboratoire pour vérifier ses hypothèses. D’habitude, ces analyses ne sont prescrites que pour les femmes qui font souvent des récidives de mycose vaginale ou pour les infections résistantes aux traitements.

Après un diagnostic initial, vous pourriez, à l’avenir, être capable, seule, de déterminer la présence d’une mycose vaginale.

Quelle est la meilleure façon de traiter une mycose vaginale ?

Le traitement de votre médecin dépendra de la gravité et des complications de votre mycose vaginale.

Infections simples

En ce qui concerne les mycoses vaginales à infection modérée, en général, votre médecin prescrira le(s) traitement(s) suivant(s):

  • Un traitement d’une durée d’un à 3 jours, à base de crème, pommade, comprimés, ou suppositoires antifongiques. Les médicaments antifongiques couramment utilisés sont: Gynazile, Lotrimine, Monistate et Térazole. Vous pouvez vous procurer ces médicaments avec ou sans ordonnance.
  • Une dose unique d’un médicament, par voie orale, comme le Diflucane.

Les femmes atteintes de mycose vaginale simple devraient s’assurer d’informer leur docteur de l’efficacité ou non de ce traitement. Un suivi est aussi très important si les symptômes réapparaissent dans un délai de 2 mois.

Infections compliquées

Certains types de Candida ne répondront pas à un traitement ordinaire et nécessiteront un plan de traitement agressif. Si vous répondez aux critères suivants, il y a de fortes chances que votre médecin traite votre mycose vaginale comme si c’était un cas grave ou compliqué

  • Vous avez des rougeurs, gonflements et démangeaisons sévères causant des douleurs et des déchirures de votre tissu vaginal
  • Vous avez eu plus de 4 mycoses vaginales en un an.
  • Un Candida autre qu’albicans est à l’origine de votre infection.
  • Vous êtes enceinte.
  • Vous souffrez d’un diabète non stabilisé ou d’une faiblesse du système immunitaire à cause d’un médicament ou parce que vous êtes séropositive.

Traitements naturels alternatifs de la mycose vaginale.

On peut soigner une mycose vaginale avec des traitements naturels si on veut éviter la prise de médicaments. Voici quelques remèdes naturels populaires :

  • Crème à base d’huile d’arbre à thé, ou huile essentielle de mélaleuca
  • Suppositoires vaginaux à base d’acide borique et d’ail.
  • Yaourt par voie orale ou à insérer dans le vagin.

Comment prévenir une mycose vaginale ?

Dans de nombreux cas, il se peut que vous connaissiez la cause exacte de votre mycose vaginale. Par exemple, certaines femmes attrapent ces infections chaque fois qu’elles prennent des antibiotiques. En connaissant vos propres facteurs de risque, vous pourrez éviter toute récidive, à l’avenir.

Voici quelques méthodes courantes de prévention, dont la plupart visent à éviter la prolifération de bactéries près du vagin :

  • évitez de porter des pantalons, collants ou leggings serrés.
  • évitez d’utiliser du déodorant intime ou des servietttes ou tampons hygiéniques contenant du déodorant
  • évitez de garder longtemps des vêtements humides, notamment le maillot de bain.
  • suivez un régime alimentaire équilibré.
  • consommez de yaourt ou prenez des compléments avec du lactobacillus.
  • portez des fibres naturelles comme: le coton, le lin, ou la soie.
  • évitez de rester longtemps au jaccuzzi ou dans un bain chaud
  • lavez vos sous-vêtements à l’eau chaude.
  • évitez de prendre des douches vaginales.
  • changez fréquemment de protection féminine.

Est-ce que la mycose vaginale représente un problème récurrent pour vous? Lisez nos meilleurs conseils et remèdes pour prévenir la mycose vaginale.

Que recommande t-on pour traiter la mycose vaginale ?

En fait, comme vous le savez maintenant, une mycose vaginale est une maladie qui se soigne, mais il faut un plan d’action et des précautions consistants, et déterminer ce qui sera efficace ou pas dans votre cas. Alors, Je tiens à partager avec vous un ouvrage magnifique qui a vraiment changé la vie de milliers de femmes en les aidant à se débarrasser complètement de leur mycose vaginale.

Il vous suffit de consulter Stop Candidose et de lire les commentaires sur ce livre stupéfiant qui règlera le problème de la mycose vaginale.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *